Cognac, la lutte contre le déclin et le camarade maire !

Publié le par ADC

Michel GOURINCHAS avait centré sa campagne municipale sur le déclin de la ville de Cognac. Celui-ci ne pensait pas si bien dire...ou alors possède t-il quelques dons de voyance...


En effet, plusieurs services n'existent plus à Cognac : chirurgie publique, Banque de France,  Météo France, Douanes, etc. Et d'autres services promis seront tous comptes faits abandonnés : le complexe cinématographique alors qu'un projet de financement avait été établi, le centre nautique, ... sans parler des entreprises qui licencient ... Beaucoup de sites se retrouvent vides à présent, qu'en faire ? La réponse de la Mairie est prévue pour début 2009, à suivre donc...

Que faire, comme disait le camarade Lénine en son temps, pour contrer ce déclin ?

Selon le camarade Maire, il faut « dire aux administrations, à l'Etat, aux acteurs économiques, qu'on n'est pas d'accord », « il faut sauver l'hôpital, la clinique », « il faut créer de l'activité économique ». Il faut, il faut, il faut...Très bien ! mais concrètement au lieu de crier à tout va qu'on n'est pas d'accord, comment fait-on pour réaliser tous ces projets ? l'Histoire ne le dit pas...le camarade maire n'a pas de propositions à faire.

Tous ces problèmes bien sûr sont la faute de l'Etat ! Il a bon dos l'Etat...


Prenons l'exemple de l'Avant-Scène, le théâtre de Cognac. A garder absolument !!

Selon la Mairie, pour conserver les 13 emplois de l'Avant-Scène, il faudra que le théâtre continue à bénéficier d'un conventionnement du ministère. « Dans le pire des cas, c'est la moitié des postes qui sera en danger et risquera de disparaître » (Joël REY).


Quels projets sont mis en œuvre pour la sauvegarde du théâtre ? Aucun. Nos élus sont plus forts pour critiquer l'Etat que pour amener des propositions d'actions.


Autre lutte du camarade maire : refuser d'appliquer la loi...

Aucun service minimum ne sera mis en place à Cognac... L'Etat n'a qu'à prendre ses responsabilités selon le camarade Maire !

Ce n'est jamais que la loi qui n'est pas respectée !! et ce par un élu de surcroît!!

Autre loi, autre manquement : des travaux ont été entrepris dans les jardins de l'Hôtel de Ville de Cognac sans en demander les autorisations nécessaires. On ne passe pas si vite de camarade en lutte à décideur responsable...


Parfois, les changements sont plus rapides... Ainsi, lorsque se présente la situation d'une salariée de la ville qui a cumulé pas moins de 5 ans de CDD à la mairie et la Communauté de Communes de Cognac, le camarade maire temporise. Avec un ancien représentant de la CGT, on s'attend à ce que la titularisation de cette salariée se fasse illico presto au nom de la lutte contre la précarité ou de la simple défense des employés. Eh bien, non ! Alors que Michel GOURINCHAS a recruté d'autres personnes provenant principalement de la Région (comme c'est étonnant...s'agit il de camarades syndiqués ?), il justifie ses choix par un courrier et réplique : « Nous devrions pouvoir la titulariser sur un poste qui se libèrera prochainement (quand même !). Mais en attendant, il y a un trou de trois mois et nous n'allons pas créer un poste pour des besoins que nous n'avons pas »... tant pis pour la précarité !


Le camarade sait donc évoluer, mais pas encore là où ce serait légitime.


Le don suprême du camarade maire réside dans sa capacité à parler de sa ville en des termes qui la rendent attractive... Jugez plutôt :

 « Le risque c'est de perdre l'hôpital et la clinique » ou « il faut pérenniser la maternité sinon retour à la case départ et l'hôpital se délitera jusqu'à ne devenir qu'un centre de gérontologie » ou encore « nous avons l'impression d'être dans un entonnoir avec un broyeur à la base ! A force, on se demande ce qui va rester à Cognac ! »

Voilà qui va donner envie aux arrivants potentiels !


Pour résumer, nos élus râlent, accusent l'Etat de leurs malheurs au lieu d'amener des propositions et de mener des actions concrètes afin de redonner de l'optimisme aux cognaçais et de dynamiser une ville qui se dégrade.


Gérer et défaire ce qui était prévu auparavant...voilà l'action !


On espère que d'ici peu des aménagements seront opérés (sans mauvais jeu de mots pour l'hôpital !!) et que des actions seront menées.



Publié dans A Cognac

Commenter cet article