Et si rendait Angoulême propre ? notre avis et nos propositions

Publié le par ADC

Publié dans Vu d'Angoulême

Commenter cet article

Arnaud 09/11/2009 15:04


A ceux qui disent que la propreté (ou la saleté, selon comment on voit le problème) d'Angoulême ne se résume qu'à quelques "brins d'herbes" :

Sortez de chez vous et faites un tour dans le vieil Angoulême. Un exemple ? la rue de Beaulieu et ses trottoirs dans un état pitoyable, rafistolés 1 fois tous les 6 mois. Cela aussi est lié à la
propreté de notre ville (sans parler de sécurité...demandez aux personnes ayant terminé à St Joseph avec une cheville en l'air !).


Couvidat 08/11/2009 17:29


Notre ville n'est vraiment pas propre. Les rues sont à moitié défoncée. les poubelles trainent plusieurs jours sur les trottoirs. Comment voulez-vous inciter des personnes à venir chez nous? C'est
plutôt les rats que l'on verra bientôt envahir nos rues.
De plus d'ou vient cette lubie de vouloir mettre par terre la BD, ces journées internationales????? M.Lavaud veut faire mourir notre ville !!!! Il ne fait pas grand chose et en plus de cela veut
contribuer à casser la ville. vraiment c'est choquant


CHETOUANE 21/09/2009 12:00

Angoulème vit dans les problèmes graves aucun projet une équipe incapable de gérer. Ce n'est pas seulement Philippe Lavaud qui est mis en cause mais il est très mal entouré. Nous allons mourir doucement. Oui il faut réagir avoir des projets créer des emplois en favorisant l'installation d'entreprises.

Vincent YOU 17/09/2009 15:31

???
votre texte est présent... il y en a d'ailleurs 3 successifs sur le site! je suis désolé si vous avez pu imaginer que cela était volontaire.

Pour notre enquête, nous avons distribué des questionnaires dont 322 nous sont revenus. C'est un panel, il n'est ni strictement représentatif ni anodin... on voit souvent des sondages auprès de 4 à 5 cents personnes censés représenter tous les français... Pour nous il ne s'agit pas de se battre sur des chiffres mais de souligner une tendance.
L'herbe n'est pas sale en soi... c'est une évidence mais la fin de l'entretien produit et/ou encourage la saleté.
Le coeur de notre analyse est de dire et redire que le développement durable ne veut pas dire le "laissez aller"... et que la première question pour notre ville est de savoir quand et comment améliorer la gestion des déchets. Les chevaux, les moutons et les herbes sont des sujets mineurs si on ne travaille pas la question des déchets.
Pour le vélo vous avez raison si on arrête aussi de faire comme si Angoulême était un plat pays.

Merci de votre participation à ce débat.

A suivre?!!!

cordialement,

ADC 17/09/2009 15:33


que vous ayez pu!!!
pardon de cette faute de frappe


GAZAUD Bernard 15/09/2009 23:05

Il semble que le nettoyage soit effectivement votre spécialité car mon texte apparaît... puis disparaît, trois fois de suite, c'est beaucoup.
J'ai lu avec beaucoup d'intérêt l'article concernant la saleté de la ville d'Angoulême sur la Charente Libre, avec d'autant plus d'intérêt que dimanche matin, devant le marché, ma femme et moi avions été "questionnés" sur la propreté ; je dis bien questionné car aucun questionnaire n'a été distribué.
Des questions bien ciblées appelant des réponses attendues posées par une personne faisant une enquête, pour qui, pour quoi, quelle honnêteté !!!
Et quel sondage intéressant, portant sur le nombre très important de 322 réponses sur .... 42000 habitants ! Moins de 1%, puisque vous aimez les pourcentages, des côtes, j'en reparlerai.
Saleté, pour moi l'herbe n'est pas sale, il y a peut être un effort à faire par endroit, c'est possible mais quand vous saurez qu'en Islande les pissenlits poussent allègrement sur les trottoirs de Reykjavik vous comprendrez que la notion de saleté n'est pas la même partout et pour tout le monde ; cela n'empêche pas les jeunes islandais, puisque ce sont eux qui le font, d'entretenir les parterres et de faire des plantations juste à côté.
Vous parlez d'aide à l'achat de vélos électriques : pour ma part je préférerais ne pas mettre la charrue avant les bœufs, ou les vélos électriques avant les pistes cyclables. Je trouve plus intéressant d'ailleurs de parler de circuits cyclables.
En tout état de cause, je vous remercie de m'avoir donné l'occasion de m'exprimer franchement, sans cacher mon identité.

B.GAZAUD