Un peu d'oxygène contre les "boules puantes"

Publié le par Vincent YOU

Monsieur le Maire,

 

Au cours de ce week-end, j’ai, comme de nombreux Angoumoisins, arpenté notre ville pour en goûter les saveurs propres aux courses du circuit des remparts.

Je dois vous dire ma surprise en entendant plusieurs personnes faire état de vos récentes colères et des mots que vous avez utilisés pour parler de la presse locale.

 

« Boules puantes » ? diable ! Je me demande bien ce qui peut expliquer votre colère ?

Est ce parce que l’un des quotidiens locaux a fait place à des propos critiques ? mais il offre aussi la parole aux derniers admirateurs de JM Boucheron sans que nul ne s’en offusque !

Est ce parce que l’un des quotidiens a fait une enquête fouillée pour voir comment les Angoumoisins réagissaient à vos choix de laisser la ville sans entretien en attendant les moutons ? Mais d’autres expriment un avis différent qui trouve aussi sa place dans la presse locale…

 

Petit à petit, vos coups de mentons nous montrent un visage que la Charente ne connaissait pas. Nous étions habitués à JC Beauchaud, un homme abordable et serein, un homme de proximité et de terroir dont les gestes d’humeur se limitent en général à jeter une chaussure sur un camarade en guise de clin d’oeil…

Nous étions habitués à JC Viollet, un homme d’écoute et de contact, un de ces élus locaux dont nul ne peut dire qu’il ne travaille pas ses dossiers et ne soit pas toujours cordial et calme.

 

Vous pensiez leur succéder d’une certaine manière ? les angoumoisins découvrent que vos choix, vos mots et vos réflexes sont plutôt pris chez Ségolène Royal… c’est votre choix !

Mais…

vous ne ferez croire à personne que le grand capital est ici aussi caché derrière une presse instrumentalisée ;

vous ne ferez croire à personne que ces cris sont légitimes dans un département où existent deux quotidiens et d’excellentes radios locales ;

 vous ne ferez croire à personne que vous devriez être toujours placé au dessus des critiques…

 

Comme association créée pour prévenir et empêcher ces dérives, comme association engagée dans l’action politique et vigilante aux respects des droits de tous, nous regrettons vos propos et vous demandons de les retirer. Si il y a des « boules puantes » dans l’information charentaise, c’est bien en tentant de museler ceux qui la commentent !

 

En choisissant de ne pas avoir d’adjoint aux finances, nous n’avions pas vu un signe de votre proximité avec les façons de faire de Ségolène Royal… Pourtant, sans adjoint, pas de risque d’avoir des problèmes comme elle avec son Vice-Président Fountaine… en voilà de la suite dans les idées lorsque l'on n'accepte pas les critiques!

 

Nous sommes désormais au clair. Par cette lettre ouverte, soyez certain de notre détermination: il est temps de donner de l’oxygène  aux charentais ! ... avant que la télé locale ne pense à notre place!

Publié dans Vu d'Angoulême

Commenter cet article

François Elie 25/09/2009 16:51


Venez nombreux au prochain Conseil Municipal!
C'est le mercredi 30 septembre à 17h30.

pour ceux qui voudraient savoir pourquoi:
http://www.angouleme-opp.org/?p=254

Bien cordialement
François Elie