Cité des festivals 0 / Cimetière des festivals 2 ?

Publié le par ADC

où en est on? M.le Maire a passé son mois de novembre à nous expliquer que la réunion du 4 décembre allait tout régler... et que la concertation du 7 décembre permettrait de poser un cadre pour plusieurs années...

Nous sommes le 9 décembre: la presse nous montre que la Mairie n'a pas le même discours que les organisateurs. Pour le FIBD, il n'y a pas de risque de divergence puisque le Maire avait choisi de ne pas être présent lors de la présentation de l'édition 2010. Il y a chaque jour deux repas soit 730 par an... mais celui du 4 décembre était déjà pris!

Si Philippe Lavaud voulait laisser penser que le FIBD est accessoire et secondaire pour notre ville, il ne s'y prendrait pas autrement! Rappelons lui simplement que le Paris-Dakar passe désormais au Chili sans traverser l'Afrique... le risque d'un FIBD loin de notre ville n'est donc pas un risque sans fondement.

Pour la Garden Nef Party, on se souviendra de déclarations d'amour à la fin de la manifestation... mais les promesses de sauvetage de Séglène Royal n'y suffiront donc sans doute pas.

Après Ludoland en 2008, qui était pourtant profondément en phase avec les formations locales et était devenu dans son registre le deuxième rassemblement au niveau national après le Salon du Jouet de Paris; voici donc la fin du festival musical qui était si bien en lien avec notre salle de concert et qui rajeunissait l'image de notre ville...
Après le mensonge sur les impôts, voici donc un nouveau recul sur la Cité des festivals. 2009 annus horribilis.

Publié dans Vu d'Angoulême

Commenter cet article