Philippe Séguin, la politique pour changer le monde sans "Lipdub"...

Publié le par Vincent YOU

Une fois n'est pas coutume, nous publions sur ce blog un article très personnel qui n'a à voir ni avec la Charente ni avec ses élus. Mais il s'agit d'un hommage qui éclaire aussi le sens de mon engagement politique.

seguin18
Philippe Séguin est celui qui, le premier, m'aura montré qu'un engagement politique permet de défendre des convictions.
Ecoutant sa voix, j'ai choisi de franchir le pas et de rentrer dans un parti politique.

Quelques dates me reviennent en tête pour illustrer la noblesse de son action politique.

séguin non5 mai 1992, Séguin achève son discours contre Maastricht par cette conclusion "oui, nous voulons l'Europe, mais debout, parce que c'est debout qu'on écrit l'histoire !"... l'heure n'est pas encore au retour de la volonté politique en Europe ni à la refondation du capitalisme mais certains ont déjà vu que les banques indépendantes et la libéralisation des échanges ne suffisaient pas à faire une politique!

Juin 1993,  Il se transforme en redoutable pourfendeur de la "pensée unique", symbolisée à ses yeux par Edouard Balladur. Dénonçant un "Munich social", il exige le retour du "politique" dans ce monde dominé par les marchés financiers où les gouvernants "ne semblent avoir prise sur rien".

drapeau-francais08Juillet 1997: il prend la Présidence du RPR. Jeune militant, je me retouve sur l'estrade, entre lui et Alain Juppé, pour chanter la Marseillaise finale... j'en profite pour lui faire signer ma carte du RAP (Rassemblement pour une Autre Politique) le mouvement de jeunes qui a fait campagne pour lui... il me fait ce commentaire "nous n'avons pas fini de leur montrer qui nous sommes!"

Septembre 1997, j'intègre "l'école des cadres" mis sur pied par le RPR pour réunir chaque mois, le temps d'un week-end, une centaine de jeunes militants pour leur apporter une formation de fond. Séguin fait une discours inaugural de haut vol et choisit de nommer la promotion du nom de "Koufra" reprenant le nom du serment fait par le Colonel Leclerc en 1941 : « Jurez de ne déposer les armes que lorsque nos couleurs, nos belles couleurs, flotteront sur la cathèdrale de Strasbourg»... nous sommes loin des Lipdubs où l'on prétend changer le monde sans avoir de voix et où l'engagement se limite à faire la fête... ici l'ambition politique passe par un combat pour des convictions et une vision pour son pays...

4 juillet 1998, au cours des Universités des Jeunes du RPR, je me retrouve assis à sa table à côté de lui... pas facile d'avoir une conversation de fond car l'écran géant retransmet le match "Croatie-Allemagne" dont le vainqueur sera adversaire de la France en demi-finale... Dès le coup de sifflet, il se lève et prend le micro "La Croatie a battu l'Allemagne, donc la France va gagner cette coupe du monde!"... bien vu! derrière l'homme d'Etat se cachait un amoureux des sports populaires... on peut avoir de grandes responsabilités et garder les pieds sur terre!

Cohérence, fidélité, clairvoyance, travail de fond, ambition sociale...
tout cela est donc possible en politique! Merci cher Compagnon!


Vincent YOU
ancien membre du Rassemblement pour une Autre Politique
ancien élève de la promotion Koufra de l'école des cadres du RPR


Commenter cet article

David Jourdan 10/01/2010 18:12


Un beau texte, encore un. Cet homme avait vraiment une aura hors du commun. Ce n'est pas le dernier gaulliste social, mais un des derniers gaullistes, certainement. Un des derniers élevé dans
l'amour d'une certaine idée de la France, une France populaire qui s'en est sortie par l'école, par l'étude des lettres classiques, à l'ancienne.
Il va falloir essayer de revenir sur les apports de Séguin à la pensée politique. Sarkozy et Fillon l'ont "pompé", mais sont loin d'être à la hauteur, à mon avis...
Cordialement,
David