Un peu d'humilité... mes chers amis!

Publié le par Jean-Philippe POUSSET

Acte 1 – le soir des élections

 

"J'explique mon score par la rencontre d'un homme avec ce territoire"

 

C'est par cette phrase grandiloquente que Samuel CAZENAVE a ouvert la séquence du deuxième tour après avoir viré en tête distançant de 2,5 points David COMET.

La suffisance, surtout dans le contexte très particulier de ce premier tour, ne me parait pas être le meilleur atout pour persuader 21% des électeurs à se reporter sur son bulletin.

Alors oui, Samuel a une véritable chance de débuter la reconquête indispensable d'Angoulême. Mais la route reste très longue et le chemin parsemé d'embûche. L'oublier en se présentant déjà comme le sauveur, il est vrai béni tout à la fois par Philippe LAVAUD et son entourage, et par Georges CHAVANES, serait une erreur. Nous en reparlerons au soir du second tour.

 

Acte 2 – le lendemain des élections

 

"On aurait mis une étiquette FN sur un âne, l'âne aurait été au deuxième tour"

 

Je comprends toute la déception et même peut être le désarroi d'Arnaud de GARSIGNIES, d'autant plus que je puis assurer qu'il a mené cette campagne avec courage, conviction et détermination.

 

Il n'empêche que ce discours d'exclusion et de mépris vis-à-vis des électeurs du FN révèle une méconnaissance coupable des difficultés actuelles des Charentais. Que nos femmes et hommes politiques charentais n'aient pas anticipé ce phénomène extrêmement profond est révélateur du travail de refondation politique qu'il faut entreprendre rapidement!!!.

 

Finalement, permettez-moi de saluer l'énergie et la volonté de Brigitte FOURE et de Jean Hubert LELIEVRE qui prouvent que rien n'est définitivement acquis, le réel travail de proximité de Xavier BONNEFONT et la sincérité de Stéphanie RANDAZZO, qui se dit déçu de son score. A ce titre, que la Droite n'ait pas progressé sur ce canton en six ans indique juste qu'aucun travail de fond n'a été entrepris. Dès lors, ce score n'est pas une déception mais la conséquence logique de l'abandon de ce territoire.

 

Jean-Philippe POUSSET

Président d'ADC

Publié dans Vu d'Angoulême

Commenter cet article

arnaud de garsignies 22/03/2011 14:40


Permettez moi de vous répondre que je ne méprise pas l'électorat FN mais bien l'idéologie!!!Ci-dessous un article que j'ai mis en ligne ce matin!A vous lire.

matières à réflexion:

Quand JM Le Pen portait son combat sur la défense de la Nation, il plafonnait aux alentours de 15% ...Maintenant, Marine Le Pen, en plus de se battre pour la Nation, joue sur les peurs sociales,
effectivement ressenties par nombre de Français!!!Cette réthorique a pour nom le national socialisme....d'où le danger!!!Ca n'est plus du Front National dont il s'agit , mais bien du Front National
Socialiste!!!Histoire, quand tu nous tiens....Les abstentionnistes font artificiellement monter le FN!La droite classique ne doit plus avoir peur de ses valeurs et y revenir, et la gauche doit
cesser de taper systématiquement sur la droite en la traitant de réac ou pire de fachos!!!Que nos hommes et femmes politiques s'attachent sans tarder à défendre équitablement les droits de tous les
français et que les français se sentent à nouveau concernés plus par leurs devoirs que par leurs droits....Bientôt, il n'y aura plus de candidats aux élections!!!toutes les raisons de s'abstenir
seront alors réunies!

.